Panneaux didactiques – Balade 4 – La lisière

Vignette Titre & Lieu
Description
4.1  4-1_septsuperbalades_vign Sept super balades-découvertes !  
Gare CFF, Les Hauts-Geneveysqr-4-1
Panneau-clé des Chemins chouettes d’Espace Val-de- Ruz, il en fait la synthèse devant l’un des beaux panoramas sur le vallon, présentant la globalité de ces sept balades variées qui permettent d’en découvrir l’essentiel du patrimoine culturel et naturel. Il en explique aussi l’idée-maîtresse de constituer ainsi un réseau cohérent d’itinéraires écotouristiques, au service de la promotion régionale.
4.2  4-2_juraindus_vign Une épopée ferroviaire : le Jura industriel
Gare CFF, Les Hauts-Geneveysqr-4-2
Première voie ferrée mise en service dans le canton de Neuchâtel, comptant le plus long tunnel de Suisse à l’époque, la ligne de chemin de fer dite alors du Jura-industriel, Le Locle – La Chaux-de-Fonds – Neuchâtel (37,2 km), est une véritable épopée, émaillée de conflits, d’intrigues, de gouffres financiers, voire de drames individuels. Face à la gare des Hauts-Geneveys, le panneau rappelle cette histoire mouvementée qui est aussi représentative d’une époque de grands bouleversements économiques, politiques, sociaux, techniques. Et pourtant marquée par une foi dans le progrès qui, à défaut de renverser les montagnes, voulait à tout prix les traverser…
4.3  chouettes-chantier Le rôle-clé de la Fabrique d’horlogerie de Fontainemelon
Abribus TransN Fontainemelonqr-4-3
L’imposante présence, au cœur de la localité, d’un site industriel, est significative de son rôle, central lui aussi à plus d’un titre. Ce panneau l’explique. La « Fabrique d’horlogerie de Fontainemelon » (qui ne porte plus officiellement ce nom mais l’a gardé au sens générique) dont l’origine remonte à 1793, a notamment employé jusqu’à la moitié des habitants du lieu, été la première manufacture d’ébauches de Suisse, rayonné en tant que marque horlogère et constitué l’un des protagonistes majeurs du mouvement de restructuration de l’horlogerie helvétique et de la naissance de la plus importante entreprise horlogère du monde, le Swatch Group. Dans un Val-de-Ruz majoritairement rural, Fontainemelon a connu ainsi un destin tout à fait particulier.
4.4  4-4_cerniermeubles_vign Quand Cernier fabriquait des meubles
Centre Jeunesse, Cernierqr-4-4
La fabrication de meubles a doté Cernier du site industriel le plus important de son histoire: l’entreprise Jules Perrenoud & Cie. Elle n’a pas duré très longtemps: environ un siècle, mais s’était acquis une belle réputation de bienfacture. Ce qu’il en reste, un ensemble de bâtiments réaffectés à d’autres fonctions, modifiés dans leur aspect, rend aujourd’hui moins perceptible l’ampleur de cette usine (une vingtaine de bâtiments sur deux hectares). D’où l’importance de rappeler par ce panneau sur la façade d’un de ces édifices cette page marquante de la chronique locale. D’autant que dans le Jura horloger, les exemples de production industrielle à haute valeur ajoutée basée sur le bois sont restées assez rares, au contraire de l’abondance de cette ressource naturelle.
4.5  4-5_zimmermann_vign Jean-Paul Zimmermann  
Cernier Centre – Nord, Cernierqr-4-5
Jean-Paul Zimmermann, né à Cernier en 1889, mort à La Chaux-de-Fonds en 1952, fut une personnalité hors du commun. Esprit cultivé et apparence physique déroutante ; professeur admiré et redouté ; auteur encensé et mésestimé ; orateur captivant mais mal vivant ; homme ardent et passionné mais prisonnier de ses tourments, il se décrivit lui même comme un avatar du Dr Jekyll et de Mr Hyde… Il a pourtant été un « passeur culturel » marquant, avide d’ouvrir les esprits à la vie intellectuelle, aux différents arts, à la nature, à la beauté. A la fois profondément attaché à sa terre et « arpenteur de la culture universelle » comme l’a écrit l’un de ses élèves. Ce panneau qui rappelle sa mémoire est apposé sur sa maison natale.
4.6  4-6_villages_vign Villages vaudruziens : blasons, noms, surnoms
Cernier Centre – Sud, Cernierqr-4-6
Quinze des seize communes du Val-de-Ruz ont fusionné en une seule en 2012.  L’étymologie, le blason et le sobriquet des communes «historiques» du vallon est une manière de commémorer cette évolution structurelle tout en affirmant la pérennité du charme des spécificités villageoises. Le panneau qui les évoque se trouve logiquement au centre administratif de la nouvelle commune, chez les « Eperviers » de Cernier !